J’aime bien revenir aux aspects fondamentaux du golf puisque ceux-ci sont souvent la source de vos problèmes d’élan. Ainsi la qualité de votre prise aura beaucoup d’influence sur la qualité de vos coups. Je remarque que beaucoup de golfeurs tiennent  le bâton avec une pression excessive des mains, ce qui empêche les mouvements naturels au niveau des poignets. Sur une échelle de 10, la pression idéale est 5 sachant que 10 est la pression maximale. Lever la tête de bâton au-dessus du sol en la bougeant de gauche à droite (waggle) est un bon moyen de sentir  le poids à l’extrémité et d’ajuster la pression minimale nécessaire pour tenir le bâton.

Voyons maintenant en détails quels sont les points importants d’une bonne prise. Pour un golfeur droitier, il suffit de s’assurer de bien placer le bâton dans les doigts de la main gauche sans jamais le laisser glisser vers la paume. Bien sentir le support au niveau des trois derniers doigts. Pour la main droite, la majorité du travail de préhension est effectué par les deux doigts du milieu. Le pouce et l’index viennent compléter le tout en appui sans tension, positionnés en ligne droite sans torsion vers la gauche ou vers la droite.

Pour ce qui est de l’union à effectuer entre vos mains, trois choix s’offrent à vous : l’entrecroisement, la superposition ou la prise à dix doigts (type baseball). Le confort personnel, l’anatomie de votre main et les conseils de votre professionnel devraient vous guider dans le choix de votre prise. Il est faux de croire qu’un type de prise est mieux qu’une autre.

Ainsi, avec une prise légère et fine,  le mouvement de vos mains, vos poignets et vos bras sera beaucoup plus naturel et efficace. N’oubliez pas aussi que si la pression des mains est légère, votre cerveau sera en mesure d’ajuster la préhension sur le bâton à tout moment au cours de votre élan.

Abonnez-vous à l'infolettre !

Vous êtes inscrit avec succès!

Abonnez-vous à l'infolettre !

Vous êtes inscrit avec succès!